Petite histoire très courte sur la vie, et la ou les façons de percevoir les choses …

Il y a quelques jours de cela alors que nous nous réveillions avec mon mari, nos yeux s’ouvraient doucement, et puis j’ai souris, entendant le bruit des oiseaux dehors.

Puis je fais la remarque à mon mari, en lui disant, « t’entends ces oiseaux, on est bien là quand même, un matin sans travail, la journée à ne rien faire « …

Je suis trop fan des dimanches, alors qu’il y a quelques années de cela, je le voyais comme le jours avant la reprise du travail, maintenant, c’est le jour sans travail, le jour de « rien à faire », en soi, le plus agréable de la semaine ! Qui n’aime pas NE RIEN FAIRE ! (on m’aurait dit cela il y a 5 ans j’aurai été la première à dire que je n’aimais pas cela , pensant que ne rien faire c’était perdre son temps, mais ça, c’était avant !)

 

il n’y a pas de moments ordinaires, il ne se passe jamais « rien ».

Et lui me répond: « moi, tout ce que j’entends c’est le bruit des mecs qui font de travaux dehors, et le chat qui se lèche le derrière, tout ça qui gâche notre dimanche matin « …

Lui, réveillé presque déjà énervé, moi réveillée super contente !

Exemple concret qui permet de démontrer qu’il y a toujours 2 façons de voir les choses, la vie …

C’est Paolo Coelho qui dit dans le livre de l’alchimiste, alors que le héros vient de se faire voler le peu de sous qu’il a sur lui :

« Je pouvais alors voir le monde comme si j’étais la malheureuse victime d’un voleur, ou comme si j’étais l’aventurier à la recherche d’un trésor ».

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde.