« Je suis » … Simple sujet et verbe qui peuvent changer votre vie !

Je m’explique !

Quand on dit « je suis », le JE, c’est le mental qui s’identifie, qui veut s’identifier en tout cas, à quelque chose, à un adjectif. Quand on dit Je suis, on se conditionne, consciemment ou non, à ce que l’on va mettre après ce « je suis ».

J’ai rencontré beaucoup de personnes, virtuellement ou pas, qui me disaient « je suis un enfant indigo », « je suis triste », « je suis toujours attirée par des personnes qui me trahissent « , « je suis jaloux »… du moment où l’on dit « je suis », on part du principe, même si nous ne le faisons pas consciemment, que l’émotion EST ce que nous sommes vraiment. Dans le sens où tristesse ne vous traverse pas seulement, mais où vous l’incarnez complètement. C’est exactement la même chose lorsque l’on dit « je suis indigo », vous vous limitez à ces cases là, à cette catégorie là. Vous êtes tellement plus que cela, pourquoi vouloir absolument vous mettre dans une boite alors que vous pouvez être TOUT ce que vous voulez, sauf ÇA ?

Nous employons déjà énormément le « je suis » au quotidien, pour être compris d’autrui…  alors autant le limiter, et surtout faire attention à ce que vous mettez après !

On crée notre propre réalité. Et ce que l’on met après le « je suis » va créer en nous une vibration, en astral qui finira avec le temps, par se manifester dans le monde matériel. 

Plus vous allez répéter « je suis malheureux », ou je suis comme ça ou comme ça…plus vous allez réellement devenir comme ci ou comme ça !

Cela peut paraitre très bizarre dans le quotidien, mais autant que se peut, j’emploie « je suis traversée par » quand il s’agit d’émotions. Cela permet de limiter la casse ! parce qu’être traversé ne dure jamais longtemps, par contre, incarner une sensation, ou une souffrance, ça fait, mal… autant que ce soit rapide !

Vous N’ÊTES PAS CELA ! vous êtes simplement envahi par cela.

Du moment où vous observez souffrance, ou tristesse, ou angoisse… en ayant bien conscience que vous ne l’êtes pas, alors vous vous détacher de cette émotion. Plus vous écoutez ce qui se passe en vous, plus l’émotion aura fait passer le message qu’elle avait à passer, et elle pourra partir.

Observer la douleur, l’émotion, ou quoi que ce soit qui vous traverse du point de vue divin, du point de vue de ce que vous êtes réellement .

Et essayez, autant que possible, de transformer ces phrases aux vibrations négatives, en phrases positives. D’une part vous augmenterez votre vibration, d’autre part, vous allez ainsi, commencer à changer ce que vous êtes, sans même vous en rendre compte ! Ainsi, transformez « je suis triste » en « je sens tristesse en moi ». Et au mieux, en « je me libère de tristesse », le tout en visualisant que vous quittez le manteau que tristesse a doucement déposé sur vous. Pareil pour Peur ou Angoisse…. « je suis libéré(e) de toute peur », ou « angoisse, je t’observe en moi ». Voyez comment mettre de la distance entre vous et elle fait que vous ne l’être finalement déjà plus ? :)

Ce sont de très petits conseils, mais qui malgré leur petitesse, peuvent grandement changer votre vie ! Ils ont en tout cas changé la mienne !