Et alors ? serait ce pour cette raison que je devrai arrêter la gentillesse et la bienveillance?

Avant lorsque je vivais dans la capitale Française, je pensais avoir tout vu niveau « arnaque », puis je suis venue vivre en Asie …
À tous ceux qui ne savent pas ce que Asie veut dire … et bien si l’on peut vous piquer un dollar de plus, on va le faire, quitte à le faire devant vous, sans aucune impunité. Ici, on essaiera même de vous piquer votre sac en bandoulière alors que vous êtes à moto, le voleur sait pertinemment que le sac ne se détachera pas, que vous aller tomber, peut être même vous faire écraser… mais qu’importe, il faut tenter ! Et puis la vie ne vaut pas grand chose ici, ils sont des milliers, bouddhistes du petit véhicule… (énorme différence avec le bouddhisme du grand véhicule)

Au début, je rentrais chaque soir en pleurant, moi qui rêvais depuis si longtemps de vivre en Asie, continent du respect et de l’amour … j’avais des Bisounours dans les yeux !

Je les ai haïs, j’ai souhaité des choses que j’ai regretté, j’ai réussi à perdre patience et sang froid au profit de colère et rancune.

Puis un jour, je suis retombé sur la phrase de Paulo Coelho, qui dit :

« je pouvais alors voir le monde comme si j’étais la malheureuse victime d’un voleur, ou comme si j’étais l’aventurier à la recherche d’un trésor »…

Et je me suis souvenu, qu’il y avait toujours 2 façons de voir les choses.
Je me suis reprise en main, en me disant que de toute façon je n’avais pas envie de devenir quelqu’un que je n’aimais pas à cause de mes réactions face aux éléments extérieurs.

Je ne voulais pas perdre cet élan du coeur qui m’anime depuis toujours.

Ce pays m’a permis de comprendre que ceux qui deviennent méchants  » à cause des autres » ne se trouvent en fait qu’une excuse pour laisser sortir la colère qu’ils ont en eux, au lieu de la voir, la comprendre et la transformer en amour.
Je n’ai jamais dis que c’était facile !
Beaucoup de gens d’ici m’avaient dit qu’après quelques mois je viendrai à les détester, et à devenir aigrie, moi aussi …
En fait, c’est tout le contraire, je les aime encore plus, car grâce à eux, eux qui essaient de me voler chaque jour, eux qui permettent à colère de venir en moi, et bien j’ai chaque jour l’occasion de travailler et de m’améliorer… c’est difficile, bien sûr, mais je ne saurai comment remercier ceux qui m’ont permis d’apprendre patience, lâcher-prise et tolérance.

Ce n’est pas parce que tu sais que si tu es gentil il y a des chances que tu te fasses avoir que tu dois devenir méchant, tu peux continuer à être gentil, mais tout en prenant des précautions.
Comme avec n’importe quelle personne qui ment, par exemple, ce n’est pas parce qu’elle ment que vous devez la sortir de votre vie, mais agissez en ayant connaissance du fait qu’il y a de forte chances que cette personne vous mente.

C’est cela accepter l’autre.

Ne pas vouloir le changer, savoir qui il est et adapter son comportement au sien, tout en pensant toujours avec le coeur.