PENSÉE DU MATIN: LA LIBERTÉ /LE NÉANT

On veut toujours ce que l’on a pas n’est ce pas ? c’est le propre de l’enfant en nous, caractériel et toujours insatisfait. Le savoir est déjà une petite victoire…
Bref, tout ça pour vous dire, qu’il m’est arrivé d’avoir peur à propos de cette liberté retrouvée…
et nous avons un peu approfondi le sujet hier en consultation avec une personne de la page…
Tout le monde veut être libre, n’est ce pas? tout le monde veut pouvoir penser ce qu’il veut, faire ce qu’il veut, quand il veut, c’est ça la liberté non ?

Mais au fond, quand ce moment arrive, où l’on peut enfin faire tout ce que l’on veut, quand on veut… si l’on a pas de but précis dans la vie, alors cette liberté se transforme en néant, en noir total où l’on est perdu, sans savoir où regarder et où aller …
Le but de la vie, n’est il pas de savoir pourquoi l’on est là, quelle est notre mission de vie, car sans cela, sans trouver sa raison d’être, on n’est pas, on survit. En comprenant pleinement pourquoi nous sommes là, n’est il pas plus facile d’être heureux et s’aimer soi-même puisque l’on a une utilité, pour l’humanité, pour le monde.

Ce n’est que mon avis, suite à l’expérience que je vis, le vrai bonheur n’est pas la liberté telle qu’on la conçoit, à « juste » être libre … à faire tout ce que l’on veut!

Car une fois que l’on a vu tous les films, toutes les séries, visité tous les pays, rencontré toute les cultures, goûté toutes les nourritures…certes cela peut prendre des années, mais il y aura un jour où l’on se lassera, comme pour tout ! il restera quoi, à part nous, seul… ?

La liberté la plus grande est se connaitre soi-même et trouver un amour de soi qui dépasse l’amour des autres. C’est cela la liberté, pour moi. Puisque celui qui s’aime et se connait, qui sait parfaitement où il va et pourquoi, ne doute jamais de son existence, ni de son chemin de vie, il est libre puisqu’il EST.
En fait, la clef du bonheur est là depuis toujours, on la porte avec nous chaque jour, et pourtant on va la chercher toujours de plus en plus loin, alors qu’elle est là, toute proche… la clef, c’est NOUS !

La vraie liberté c’est de vouloir ce que l’on a déjà depuis toujours.