Hier soir je parlais avec un nouvel ami,
et nous nous posions la question à savoir ce qu’est La vérité ?

Il se demandait comment faire la différence entre ce qui est vrai et ce qui est faux en ce qui concerne l’éveil sur internet.

Première réponse, « écoute ton coeur », mais comme il a pu le faire remarquer, certaines fois le coeur est parasité par nos pensées, et il est du coup difficile de faire la différence entre réponse du coeur et réponse de l’enfant-moi.

Alors plus précisément, je pense que l’on doit prendre en compte le fait que cela « vibre » ou non avec nous. Lorsque vous vous trouvez face à un dilemme, et que vous avez 2 solutions, il y en a toujours une vers laquelle vous tendriez directement, avant même de réfléchir à quoi que ce soit, celle qui vous paraît « couler de source », et bien c’est celui là, le choix du coeur. Il Vibre avec vous, il vibre comme vous.

Je suis souvent allé à des conférences et des stages qui avaient à trait à la spiritualité, et l’orateur disait détenir VERITÉ. Je me souviens que sur le coup cela m’avait agacé, et je me demandais qui il était pour pouvoir prétendre détenir vérité.

Avec le temps j’ai compris qu’il y a une différence entre dire détenir Vérité et LA vérité!

Nous sommes 7 milliards sur terre, il y a donc 7 milliards de façons de voir les choses, 7 milliards d’expérience et de leçons qui diffèrent !

La parabole de l’éléphant, explique particulièrement bien cela:
« Six hommes d’Inde, très enclins à parfaire leurs connaissances, allèrent voir un éléphant (bien que tous fussent aveugles) afin que chacun, en l’observant, puisse satisfaire sa curiosité. Le premier s’approcha de l’éléphant et perdant pied, alla buter contre son flanc large et robuste. Il s’exclama aussitôt : « Mon Dieu ! Mais l’éléphant ressemble beaucoup à un mur! ». Le second, palpant une défense, s’écria : « Ho ! qu’est-ce que cet objet si rond, si lisse et si pointu? Il ne fait aucun doute que cet éléphant extraordinaire ressemble beaucoup à une lance ! ». Le troisième s’avança vers l’éléphant et, saisissant par inadvertance la trompe qui se tortillait, s’écria sans hésitation : « Je vois que l’éléphant ressemble beaucoup à un serpent ! ». Le quatrième, de sa main fébrile, se mit à palper le genou. « De toute évidence, dit-il, cet animal fabuleux ressemble à un arbre ! ». Le cinquième toucha par hasard à l’ oreille et dit : « Même le plus aveugle des hommes peut dire à quoi ressemble le plus l’éléphant ; nul ne peut me prouver le contraire, ce magnifique éléphant ressemble à un éventail ! ». Le sixième commença tout juste à tâter l’animal, la queue qui se balançait lui tomba dans la main. « Je vois, dit-il, que l’éléphant ressemble beaucoup à une corde ! ». Ainsi, ces hommes d’Inde discutèrent longuement, chacun faisant valoir son opinion avec force et fermeté. Même si chacun avait partiellement raison, tous étaient dans l’erreur. »

Lorsque l’on comprend que notre façon de voir les choses, rejoint celle du voisin,et rejoint celle des 7autre milliards de terriens, si l’on prend en compte tout ce que tout le monde perçoit, alors on touche à une petite partie de l’immensité de Vérité.

Personne ne détient LA vérité, mais tout le monde à déjà effleuré VÉRITÉ !