LE DIALOGUE INTERIEUR
c’est quoi ?
Comment ça marche ?
pourquoi ?

Et bien c’est un dialogue que l’on fait avec soi -même, dès que l’on se sent énervé, exemple : j’étais à moto, quand un monsieur m’a (gentiment) coupé la route, sur le moment, j’ai eu envie de râler, puis mon coeur a demandé à mon mental:
-pourquoi tu t’énerves? qu’est ce que cette situation vient toucher en toi pour que tu aies besoin de faire souffrir l’autre ?
-Je ne supporte pas cela car … il ne me respecte pas à me couper la route (par exemple)
-et en quoi c’est un manque de respect ?
-et bien s’il avait passé son permis, et qu’il regardait autour de lui , il ne mettrait pas ma vie en danger.
-ah donc en fait, ce n’est pas un manque de respect, c’est la peur de la mort, ou de l’accident, de la souffrance en tout cas .
-oui.
-donc si ce n’est pas de l’amour que tu ressens, c’est de la peur, sachant que l’émotion est binaire chez l’homme: PEUR/AMOUR…
-oui, et ma peur, bout en moi au point que j’ai besoin de la ressortir sur lui, pour ne pas la garder… et puis (parce qu’il y a toujours un « et puis » que l’on va chercher plus loin !) ce n’est pas « juste » que les choses se passent comme ça …
-ah bon et en quoi ce n’est pas juste ?
– et bien que les gens ne se respectent pas.
-mais ça, ne serait ce pas un jugement en fonction de l’éducation que TU as reçu ?

On peut aller très loin dans ce dialogue ! je vous épargne le mien qui a duré plus de 3h ! la première fois … on est passé de « il me fait chier à me couper la route » à « j’ai envie de pleurer devant tant d’injustice subie » … Grand écart n’est ce pas ! ?

Ce dialogue peut paraitre simple, mais au fond, il vient chercher les blessures profondes, celles que l’on ne vient que rarement chatouiller, à part lors d’un soin … ce dialogue met en lumière l’origine de nos comportements quotidiens… alors certes, au début , il y a bataille entre mental/ego et coeur.
Le mental et le coeur discute, mais l’ego va dire que le coeur dit des bêtises (pour être polie), que l’autre est en tort et que se remettre en question nous ne changera pas le comportement de l’autre, et que une bonne « leçon » ne lui ferait pas de mal (à celui qui nous fait mal )…
C’est ce que l’on m’a répondu la derniere fois que j’ai conseillé le dialogue intérieur…émoticône wink

Mais qui sommes nous pour vouloir donner des leçons aux autres?
Qui sommes nous pour vouloir changer en l’autre, ce qui ne va pas en nous ?
Charité bien ordonnée commence par soi-même.
Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde !

Car quand on commence à se changer soi-même, notre vibration augmente, et par conséquent, les gens autour de nous changent …

Savoir voir et écouter la souffrance d’autrui, commence par savoir mettre le doigt et guérir , ce qui fait mal en nous.

Comment vous sentez vous aujourd’hui ?