Vous allez me dire que non, les émotions ne sont pas binaires, et pourtant si !

Les émotions se divisent en 2 classes:

  1. Positives: elles indiquent que le besoin est comblé
  2. Négatives: elles signalent que le besoin n’est pas comblé

Dans chaque classe, il y a 3 catégories :

  1. Par rapport au besoin: quel est le besoin en cause
  2. Par rapport au responsable: qu’est-ce ou qui aide ou nuit à la satisfaction du besoin
  3. D’anticipation: mes réactions à ce qui pourrait survenir

Nos émotions, quelqu’elles soient, découlent forcément de l’AMOUR ou de la PEUR.

Vous allez me dire que non, mais je vais vous faire une liste, et vous allez voir !

 

Prenons d’abords les 7 pêchés capitaux :

-L’orgueil: attribution à ses propres mérites de qualités ou de comportements qui sont des dons de Dieu (intelligence, vertus, etc.). Donc quelqu’un qui dit qu’il est très intelligent, voir plus intelligent que les autres, plus beau, plus grand … tout cela ne vient que du fait que la personne a un tel manque de confiance en elle, qu’elle a besoin de chercher l’approbation d’autrui. En disant « je suis trop beau », c’est « dis , dis moi que je suis beau, j’ai besoin de l’entendre, tellement je n’en suis pas sûr »= PEUR de ne pas être aimé.

-l’avarice: accumulation des richesses recherchées pour elles-mêmes. Pourquoi accumulerait on des richesses à part la peur du manque ? la peur de ne plus posséder, de n’être rien sans nos possessions matérielles ? = PEUR

-l’envie: la tristesse ressentie face à la possession par autrui d’un bien, et la volonté de se l’approprier par tout moyen et à tout prix (à ne pas confondre avec la Jalousie). Pourquoi envie t-on autrui ? parce que l’on pense que l’on est pas capable de se procurer ce qu’à la personne, ou encore plus loin, nous pensons que ce que possède la personne pourrait nous rendre heureux, nous rendre plus heureux en tout cas ! cela découle donc de la volonté de se sortir de notre situation actuelle, souvent un inconfort matériel, car nous avons peur de rester dans ce manque, dans cette pauvreté matériel, ou émotionnel, quand il s’agit d’un mari, ou d’une personne que l’on voudrait dans notre entourage = PEUR

-la colère: produit des excès en paroles ou en actes : insultes, violences, meurtre. La colère est souvent le dernier moyen d’expression, quand nous ne sommes pas en mesure de nous exprimer avec le coeur, ou du moins en parole. Avez vous remarqué que moins une personne à la possibilité d’utiliser les mots pour dire ses besoin et sentiments, plus elle va être violente. C’est le langage du corps. Vous pouvez aussi le remarquer chez les enfants, quand petit, ils sont éduqués dans l’écoute et le partage, souvent il ne développeront pas de violence, à l’inverse, un enfant qui n’est jamais écouter et chez qui l’on fait taire l’expression de soi, pourra soi devenir introverti, soit violent (sans faire de généralité non plus, mais en grande majorité, cela se passe ainsi) = PEUR de ne pas être écouté, de ne pas être compris .

-La luxure :plaisir sexuel recherché pour lui-même. La volonté de multiplier les partenaires sexuel vient du manque de confiance en soi, plus on en a, plus cela signifie que l’on est beau, ou intelligent, ou « méritant ». c’est ce que la personne qui collectionne les conquêtes pourrait penser. Le besoin de collectionner, que ce soit des aventures, des chaussure, des sacs ou des voitures… vient de la même peur. Le vide intérieur. Le manque d’amour en soi, pour soi. PEUR de n’être rien en dehors des possessions matérielles.

-La gourmandise : est un désir d’aliments jugés particulièrement agréables. Il y a gourmandise, et gourmandise !  il y a la petite crêpe en fin de repas de temps à autre, et le paquet de gâteau entier que l’on est incapable de laisser dans le placard ! (je suis de celles ci ! ) La gourmandise à outrance, c’est le manque de douceur en soi, la nourriture vient « combler » le vide en nous. Avez vous remarquer que lors d’une rupture, soit on mange beaucoup plus, soit on ne mange plus du tout? la nourriture à un impact non négligeable sur les émotions. Manger sans saveur et au point d’en vomir, c’est vouloir se remplir, sans jamais avoir besoin de l’autre. Pour les boulimiques et les anorexiques, cela ira jusqu’à la volonté de se faire souffrir soi-même = PEUR du vide en soi, impression de maitriser au moins une chose dans notre vie, le corps.

 

Avec les 7 principaux, nous sommes donc dans la peur !

-la haine: on dit bien que la haine est à deux pas de l’amour, et oui, c’est bien le cas ! souvent la haine vient après un amour déçu, où l’on a donné de nous, et finalement, nous n’avons pas reçu en retour ce que nous espérions… c’est la désillusion, et pour parer à la douleur, le mental préfère nous faire détester cette personne, comme si elle était vraiment « mauvaise » pour nous. c’est le principe des gardiens de la souffrance, le mental est là pour nous protéger.

-la jalousie: La jalousie est une émotion secondaire qui représente des pensées et sentiments négatifs d’insécurité, de peur et d’anxiété concernant une perte anticipée de valeurs personnelles qu’un individu perçoit. La jalousie est un mélange d’émotions comme la colère, la tristesse, la frustration et le dégoût. Un mix donc,  de tout plein de sentiments de PEUR

-l’anxiété : PEUR du futur.

-la pitié : PEUR de subir la même chose que la personne qui est en souffrance. (à ne pas confondre avec la compassion)

-la bêtise: manque d’éducation souvent, et donc agissements instinctifs, PEUR de la mort. (l’instinct, l’animalité, vient de la peur de mourir, un animal est binaire aussi LA VIE/LA MORT.

-La tristesse: nous n’avons plus de motivation à faire, nous sommes découragé, la volonté à disparu, on ne se croit pas capable de, on se sens dépossédé. Toujours la PEUR.

 

Maintenant que l’on a passé pas mal de point de peur en revue, il y a aussi tous les sentiments et émotions qui relèvent de l’amour …. ♡

et qui dit qui amour, dit besoins comblés : L’apaisement, décontracté, décrispé, délassé, plein d’assurance, en harmonie avec, être aux anges, au septième ciel, béat, bienheureux, bouleversé, captivé, charmé, comblé, content, d’humeur guillerette, d’humeur jubilatoire, agrément, contentement, délectation, émerveillement, enchantement, euphorie, joie,jouissance,heureux,plaisir,ravissement, volupté…et Compassion !

J’espère que de comprendre cela , vous aidera à voir la peur chez autrui, et à voir la peur en vous. De la compréhension vient la compassion, et de la compassion vient l’amour.