Intriguant n’est ce pas? surtout quand cela vous arrive relativement souvent, 11h11, 13h13, 19h19 … ou encore 10h01, ou 02h20… mais aussi « 09h09 le 9 septembre »…elles se ressemblent et sonnent comme des heures « anormales », même sans pour autant être spirituel, ces heures miroir passionnent !

Voici une petite explication de ce que j’en sais, et surtout, quelques significations en fonction des heures (j’ai trouvé les significations sur un site, elles m’ont « parlé » et je les partage donc avec vous, elles ne viennent pas de moi)

L’EXPLICATION:

il y en a plusieurs, la plus commune, est que
-ces heures sont des signes des guides ou en tout cas de ceux qui nous aident sur le chemin de l’incarnation pour nous dire « vas y, continue, tu es sur le bon chemin, celui qui est en accord (et donc miroir), avec les choix que tu as fais avant ton incarnation ».

-ces signes peuvent aussi être un message de notre subconscient pour nous remémorer un évènement passé, à cette heure là (ce qui ne fonctionne pas vraiment avec les heures miroir, mais par exemple, pendant un temps, je voyais « 33 » partout, et chaque fois que j’allumais mon téléphone, il était 10h33, 12h33, 20h33 …dans ces cas de reminiscences du subconscient, le chiffre ou nombre revient partout, même en dehors des heures … comme sur les plaques d’immatriculation, les bus… PARTOUT !!

-il se peut aussi que ces heures soient des réponses à des questions que vous vous posiez, en fonction de l’heure que vous voyez apparaitre souvent, et de sa signification (cf ci dessous)

 

LES SIGNIFICATIONS :

00h00 : absence, sacrifice, attente, silence mental, préparation.
01h01 : solitude, isolement, moi, principe paternel.
02h02 : dualité, antagonisme, complémentarité, principe maternel.
03h03 : pensée, idée, verbe, volonté, communication.
04h04 : forme, force, terre, cycles naturels, gouvernement, pouvoir.
05h05 : vie, création, transmission, activité, vitalité, magnétisme.
06h06 : initiation, harmonie, loyauté, sagesse, choix.
07h07 : prise de conscience, association, évolution, spiritualité.
08h08 : libération, loi, discipline, éthique, conscience.
09h09 : complexité, vie intérieure, humanisme, recherches.
10h10 : confiance en soi, réalisations, fortune et élévation, travail.
11h11 : charisme, aspect visionnaire, rébellion.
12h12 : clairvoyance, évolution, karma, renoncement volontaire.
13h13 : mort et résurrection, cycle, goût du changement.
14h14 : mouvement, progrès, instabilité, involution.
15h15 : passion, sexualité, magnétisme, volonté, régression.
16h16 : fierté, besoin de solitude, purification, orgueil, isolement.
17h17 : volonté de dépassement, force créatrice, imagination.
18h18 : amour supérieur, réceptivité, magie, illusion.
19h19 : lumière universelle, pensée transcendante.
20h20 : rapidité,besoin de raison,impermanence du comportement.
21h21 : succès final, sagesse divine, synthèse, couronnement.
22h22 : prestige et renommée, sens de la mission, génie.
23h23 : agilité, don pour les communications, protection, héritage.

Je n’ai pas mis les coïncidences numérologique de doreen virtue, puisque je ne suis pas en accord avec plusieurs de ces définitions, mais je les mettrai en commentaire.

-LA Numérologie

(en général pour connaitre votre numéro de l’année, il faut ajouter les nombres, par exemple, Paul est né le 2 janvier 1975, il faut ajouter 2+1+1+9+7+5= 25, on reduit à un chiffre= 2+5=7. Plus 8 (2+0+1+5). 7+8= 15, reduit à une chiffre, ça donne 6. COMPRIS ? )

Avant les neuf premiers nombres, le zéro initialise le Tout. Il représente l’incréé, l’infini non manifesté, et indéfinissable, le potentiel cosmique d’où tout vient et où tout repart. Pour ces raisons, il n’est pas utilisé en numérologie. Il peut éventuellement signaler que la liberté totale en ce domaine, en bien comme en mal est prise par l’élément en question.

1
Volonté intense. Grandes facultés de réalisations et maîtrise de soi. Autoritarisme.
Le 1 est le symbole de l’homme debout, le seul être de la création à posséder cette faculté. Il est symbole de l’homme actif, qui est associé aux résultats de la création. C’est également le lieu, le domicile de l’être, source et fin de toute chose, c’est un centre, en quelque sorte. Ce centre peut être mystique et rayonner comme un Soleil. Le 1 est une base, un point de départ. Il fait partie des symboles unificateurs, tout comme les symboles qui concilient les contraires, qui unissent les opposés.
Ce nombre permet de réconcilier rationnel et irrationnel, intellect et imaginaire, réel et idéal, concret et abstrait. Si le zéro contenait tous les possibles à l’état caché, le 1 contient toutes les potentialités et manifestées. C’est la source, le point de départ, l’unité primordiale à l’origine de toute chose; le principe générateur de tout ce qui est. Doté d’une énergie considérable et masculine, le 1 est celui qui est à l’origine, le créateur, celui qui commande et dirige les autres, l’homme d’action, le pionnier, et, par extension, le tyran. Le début, le démarrage, mais aussi le renouveau, l’occasion de prendre un nouveau départ est contenu dans ce nombre. C’est parfois une période de direction et de responsabilité, toujours une phase très énergétique, mais souvent solitaire et difficile, fréquemment enviable.

2
Unions, associations. Incite à se lier, à collaborer. Timidité.
Le 2, tout comme le double, possède son symbolisme. Le 2, c’est l’opposition, les conflits, la réflexion, l’équilibre réalisé ou les menaces latentes, l’ambivalence et le doublement. Il est attribué à l’archétype de la Mère, au principe féminin. C’est l’involution désastreuse ou l’évolution créatrice, le dualisme où repose toute la dialectique. Le combat, le mouvement, le progrès, la division, la multiplication, la synthèse sont aussi attribués au 2, qui peut renforcer la valeur symbolique de ce qui l’entoure. Il peut également multiplier la puissance à l’infini. C’est le reflet, le double du 1. Le rythme binaire qui régit notre monde, est issu principe des contraires : jour et nuit, yin et yang, action et réaction, c’est la polarité et équilibre.
Le 1 est l’homme, le 2 est la femme. Le deux est celui qui organise derrière celui qui dirige, le « brillant second »; personne équilibrée, sociable, diplomate, qui rassemble et assemble; mais c’est aussi le rêveur, l’utopiste, ce qui peut aller à l’indécision. Période de collaboration, d’association dans la vie privée et/ou professionnelle, il devrait être calme et équilibrée. Quelquefois sous domination féminine, ce nombre évoque aussi, dans son sens contraire, une phase de séparation.

3
Sociabilité développée. Sens aigu de la communication. Bavard.
Le 3 exprime un ordre principalement intellectuel et spirituel en Dieu, dans l’Univers et dans l’homme. Un engendre deux qui engendre toutes choses : le 3 devient alors un support, un chiffre parfait, exprimant une certaine forme de totalité, d’achèvement. Il permet la perfection de l’unité divine, un achèvement de la manifestation, un accomplissement, une participation où la conscience est développée ce qui peut se traduire par des formes diverses de divination. Le 3 est une limite entre le favorable et le défavorable. Il se multiplie lui-même (1 engendre 2, etc.,) ce qui donne l’idée de l’inceste entre lui et sa chair. Le 3 est aussi symbole de la totalité de l’ordre social, c’est pourquoi il est bénéfique, si l’on suit cet ordre social. C’est le souffle de l’esprit qui va créer, et par le verbe s’exprimer et communiquer, le dynamisme créateur de vie et de mouvement. Et c’est aussi, pour le couple, c’est la venue de la troisième personne : l’enfant
Le 3 est celui qui s’extériorise, qui s’exprime et communique le goût, l’harmonie et la beauté; c’est l’artiste, l’homme médiatique. Egalement le bavard, le clown, le brouillon, l’expression, la communication, la création, le mouvement de la vie, le 3 est avec le 5, une des meilleures périodes de l’existence.

4
Réalisations concrètes. Stabilité. Sens de l’ordre. Rigide.
Depuis la préhistoire, le 4 est symbole de solide, palpable et perceptible. C’est un symbole totalisateur. Le 4 est l’archétype du pouvoir totalisateur, qui signifie l’étendue de ce pouvoir en apparence et l’étendue sur tous les actes de leurs sujets, (par ex. en parlant de rois, dirigeants, etc.,). Le 4 se rattache au carré et à la croix. Il symbolise la totalité, du créé, du révélé. En japonais, 4 est synonyme de mort. Ce nombre devrait demander du changement. Il se rattache à l’Univers dans sa totalité, au monde visible et matériel et à l’intégration de l’humain à ce monde. Il organise et représente une force à cette fin. C’est un nombre féminin. Il représente une potentialité, qui vient avec la manifestation du chiffre 5. Le 4, d’après C.G. Jung, se rapporte à la quaternité, le fondement de l’archétype de la psyché humaine, autrement dit, la totalité des processus psychiques conscients et inconscients, condition essentielle pour se rendre compte du reste du monde et de sa réalité. Le 4 est le nombre de la manifestation matérielle, soit la matière, le monde matériel, l’univers créé, la terre, la solidité, la dureté et aussi la limitation, le travail, le travailleur, l’homme pratique, solide, méthodique, ordonné, mais souvent limité. C’est encore le routinier, le maniaque ou la bête de somme, une période du travail, souvent de dureté et de limitation, mais qui permet de construire solidement.

5
Mobilité. Ouverture d’esprit. Facultés d’adaptation. Libertin.
Le 5, dans tous les divers symbolismes de cette planète, est la manifestation de l’homme, au terme d’une évolution biologique et spirituelle. Il désigne un acte, comme tous les chiffres impairs, les chiffres pairs indiquant un état. C’est le nombre de l’existence matérielle et objective, symbole de la vie manifestée. 5 est la somme de 2 + 3, il est aussi le milieu des 9 premiers nombres. C’est l’union, le centre de l’homme (bras écartés, celui-ci paraît composé de 5 parties en forme de croix), l’univers (avec ses deux axes, l’un horizontal, l’autre vertical, passant par un seul centre, soit la perfection). C’est la volonté divine qui ne peut que désirer l’ordre et la perfection. Les 5 sens et les 5 formes sensibles de la matière expriment la totalité du monde perceptible. Mais il peut aussi symboliser la création inachevée et devenir néfaste : il est associé aux dangereux échecs dont les fausses-couches et la mort. Le 5 peut être Cruel ou Créatif. La lettre C symbolise aussi un pouvoir de transmutation possible. L’homme qui s’intègre dans le monde matériel et qui va l’animer, c’est le 5, c’est L’homme avec ses cinq sens, avec la liberté de les utiliser pour chercher, expérimenter, combattre… et parfois se tromper.
Le cinq, c’est la vie, le combat, l’aventure, le changement, la liberté, la sensualité et la sexualité, l’aventurier, celui de toutes les aventures, physiques, affectives, spirituelles ou intellectuelles. C’est l’expérimentateur, le chercheur, l’homme ou la femme libre, ardent, entreprenant, audacieux magnétique et chanceux, aimant la vie et ses plaisirs. C’est l’imprudent, le coléreux, le dangereux, le temps de la liberté, des voyages, du changement, du combat et des aventures, le temps de la vie intense.

6
Accord, vie commune, harmonie. Esprit conciliant. Intolérant.
Le 6 marque l’opposition de la créature au créateur, dans un certain équilibre, ce qui implique au 6 de se distinguer du créateur, ce qu’il pourra faire, peut-être en créant. Mais cette distinction est source d’ambivalence; il peut aussi bien se pencher vers le bien que vers le mal, vers l’union, mais aussi vers sa révolte. Il peut donc représenter une perfection qui peut se révéler. Il est donc une épreuve entre le bien et le mal. Le 6 est aussi attribué, surtout dans l’antiquité, à Vénus (Aphrodite), pour son pouvoir de donner forme. Il est médiateur entre la base, le principe et la manifestation de la création. Le 6 est la source de toutes choses intellectuelles et temporelles. Comme il intervient juste avant le 7, c’est donc un chemin de ce qui est manifesté à la conscience. Chez les Bambaras, le 6 est un symbole faste, signe des jumeaux mâles (3 + 3). La recherche de l’harmonie, de l’amour est indiqué par le six, celui de l’équilibre réalisé entre créateur et créé. Evolution, involution, donc choix, harmonie, musique, danse, amour, responsabilités familiales, communautaires, nationales, devoir et désintéressement sont le lot de nombre. C’est l’amoureux, le doux, le bon, l’aimant la beauté, mais parfois trop rêveur et trop sensible. Le 6 est l’homme responsable, parfois à un très haut niveau. C’est aussi le temps de l’amour, des responsabilités, de l’engagement.

7
Vie intérieure. Profondeur d’analyse. Spiritualité. Manque de confiance.
Le 7 symbolise une transformation après un cycle accompli, suivi d’un renouveau positif. Son symbolisme laisse aller un certain libre arbitre, après la fin d’un cycle réussi. Le 7 symbolise aussi la totalité du temps, de l’espace et de l’univers en mouvement. C’est la culmination après 6 autres passages symboliques. Le 7ème jour, jour où Dieu laisse la responsabilité à l’homme, est aussi une culmination dynamique des 6 autres phases.
Le 7, entre autres, est un pacte et une totalité humaine, la perfection à une unité. C’est 4 + 3, 4 étant féminin et 3 masculin. Le 7 est une totalité des différents états de conscience, en bien comme en mal. L’homme à la recherche d’une relation avec son créateur, la liaison entre le divin et l’humain. La spiritualité, pouvant être évoquée par silence, mystère, méditation, le monde de la réflexion philosophie ou discussion. Le 3 du monde de l’Esprit s’ajoute au 4, monde de la matière, pour donner le 7. Le 7, c’est le mystique, le penseur, le philosophe, l’homme silencieux et secret. Quelquefois, c’est quelqu’un qui se cache, ou quelqu’un qui se rebelle, le temps de la méditation, de l’étude, de la réflexion et de la solitude ou du repos.

8
Pouvoir. Réussite matérielle. Esprit d’entreprise. Manipulateur.
Huit est le nombre de l’équilibre cosmique, une médiation, qui se rapporte aux choses intermédiaires. C’est le nombre des directions cardinales, auquel s’ajoute celui des directions intermédiaires. On le retrouve lors des diffusions et propagandes, comme par ex., la politique et les affaires ou la publicité. Il concentre l’entité, l’innombrable. C’est la possibilité d’une sagesse infinie, aux formes innombrables, au centre de l’éducation, de l’effort spirituel et de toute recherche. Au-delà du 7ème jour vient le 8ème, qui marque la vie des justes et la condamnation des impurs. Le 8 correspond donc au renouveau. Le 8 couché est en mathématique le symbole de l’infini. La lame 8 du Tarot représente la justice. Ce nombre n’est maléfique que par son incompréhension et par une mauvaise utilisation de notre vie.
L’homme reprend la lutte avec le 8, et c’est le succès matériel : gains, argent, pouvoir. C’est donc le nombre des articulations, des passages, de la transformation, de la résurrection et du karma. C’est un nombre christique, la plénitude spirituelle du nombre 7 devenue matérielle. C’est l’homme d’affaires, d’argent et de pouvoir. C’est l’homme du succès, le gagneur, l’arriviste, autoritaire, dominateur, éventuellement malhonnête, et quelquefois l’homme acculé à la ruine. C’est encore le pouvoir, l’argent, l’originalité, le succès foudroyant ou la chute, ainsi que les problèmes financiers.

9
Altruisme, dévouement. Dépassement de soi. Achèvement. Hyperémotif.
Le nombre 9 semble être la mesure des gestations, des recherches fructueuses et il symbolise le couronnement des efforts, comme mener à terme une création. C’est la perfection de la perfection, l’ordre dans l’ordre, l’unité dans l’unité. Le Yang, tout comme la plénitude sont 9. Ce nombre est complet, car c’est le dernier des chiffres complets, il permet l’analyse des autres chiffres, c’est pourquoi il est l’achèvement, le temps complet. Il annonce une fin et un recommencement, une transposition sur un nouveau plan, donc l’idée de germination, de création d’autre chose, en même temps l’idée de mort, soit la fin de quelque chose, la fin d’un cycle. Le 9, c’est l’extension vers les autres. Le but est atteint, c’est la fin, l’aboutissement, la conclusion, la récompense des épreuves. C’est la plénitude des dons, les connaissances universelles et les vérités éternelles.
Avec le neuf, L’homme peut méditer, il peut aller vers les autres pour aider, soulager, enseigner. Le 9 est celui de l’expérience, l’altruiste et l’idéaliste, l’homme gâté par tous les dons qui joue la vedette mal vue. C’est un temps d’achèvement, de bilan, de la récolte, bonne ou mauvaise. Extension pour les uns, fin pour les autres, c’est la préparation au nouveau cycle.

10 Description générale : Le nombre 10 évoque un besoin d’action. Ce nombre permet à votre vie de tourner dans des directions positives, si vous êtes prêt à grandir et à évoluer . Vous pourriez même être témoins de miracles ou d’une série très heureuse de concours de circonstances à des moments où vous vous y attendriez le moins.
En général, le changement indiqué par ce nombre concerne des changements radicaux ou inattendus .
Le 10 se réfère au fait que les choses ont tendance à évoluer par cycle et à tourner un peu comme une roue.
Ce nombre peut aussi indiquer une situation incertaine ou éphémère.
Le 10 est souvent à l’origine d’évènements inattendus qui vous obligent à vous adapter en conséquence, à vous transformer, à prendre un nouveau départ ou à saisir un nouvelle opportunité.
Le 10 favorise la réussite mais très certainement après avoir connu une période difficile ou après avoir traversé quelques difficultés.

11
Le 11 est le symbole de l’idéalisme, intuition, énergie, inspiration, volonté, courage, mais aussi de la tension, contradictions.

Le 11 a le potentiel d’être une source d’inspiration pour les gens. Il posséde une quantité excessive d’énergie et de l’intuition. Il y a tellement de choses dans son psychisme qu’il lui arrive souvent de ne pas se comprendre lui même .
Le 11 peut galvaniser toutes les situations dans lesquelles il entre. Il inspire les gens, mais sans effort conscient. L’energie semble couler à travers lui, sans son contrôle. Cela lui donne à la fois la puissance et les turbulences, et aussi parfois l’émotivité.
Le 11 est un canal pour l’information entre le haut et le bas, entre le royaume de l’archétype et le monde relatif. Des idées, des pensées, la compréhension et la perspicacité viennent à lui sans qu’il ait à passer par un processus de pensée rationnelle. Il semble y avoir un pont, ou une connexion entre son royaume conscient et inconscient, qu’il harmonise à un haut niveau d’intuition par laquelle même l’information peut circuler mentalement.
Tout cela revient à une grande capacité d’invention. Beaucoup d’inventeurs, artistes, chefs religieux, les prophètes et les figures de proue de l’histoire ont eu le 11 comme nombre prédominent dans leur thème numérologique.

En espérant que vous vous y retrouviez !
n’hésitez pas si vous avez des questions !