Sur le chemin de la spiritualité, du développement personnel, arrive un moment où l’on ne regarde plus, mais l’on voit … quelle est la différence me direz vous ?
et bien les yeux qui regardent sont les yeux du mental, ceux qui jugent, ce qui comparent, ce qui jaugent …
Les yeux qui voient sont les yeux du coeur, ceux qui sentent, ce qui voient au delà de l’apparence, ceux qui arrivent à voir la souffrance derrière les actes.

Et ce qui est le plus difficile lorsque l’on a enfin les yeux qui voient, c’est de ne pas y mêler le mental , qui lui viendra juger ce qui est vu.
Car juste voir c’est le coeur, juger c’est de la souffrance, pour l’autre, mais aussi pour vous, et puis, qui juge ? ce qui souffre en nous, bien sûr !

Mais comment ne pas vouloir agir quand on voit la souffrance en autrui, n’est ce pas ? comment ne pas vouloir changer l’autre pour qu’il soit heureux, enfin … c’est ce que vous vous dites, non ? mais qui juge que l’autre est malheureux, encore une fois ?

 

Commencez pas soigner la souffrance en vous, commencez par VOIR en vous. Quand on a la chance de voir vraiment, ce n’est pas pour vouloir changer l’autre, mais pour pouvoir se changer soi même !
Et en vous changeant vous même, vous prendrez peut être le risque de changer ceux qui vous entourent ! car telle une goutte d’huile, l’amour se répand.