Quand un peu d’amour arrive dans notre vie .

L’année dernière, lorsque j’ai dû passer la période difficile où une âme « m’embêtait » , j’ai découverts une aide précieuse.

Elle s’appelait Mathilde, 5ans. De jolies petites tresses châtain clair, un noeud bleu marine pour les nouer, une robe vichy, et de grand yeux noisette.
La première fois que je l’ai vu, elle jouait avec mes chats, très timide. J’ai de suite senti un lien avec elle, comme si … nous nous connaissions depuis toujours.
À chaque fois que je partais en vacances, ou en tout cas un peu trop longtemps de la maison, Mathilde se manifestait, au point qu’elle avait réussi à faire peur à ma belle soeur car elle bougeait des boîtes dans le salon, boîtes très lourdes (avec des bouquins), qui n’auraient pas pu être déplacées par les chats. Et qui plus est, elles étaient parfaitement alignées en plein milieu du salon.

Mathilde était ma fille dans plusieurs de mes dernières vies. Elle avait une jumelle que je n’ai jamais rencontré. Mathilde a énormément souffert dans ses vies à cause de l’âme qui était là, c’était donc, selon elle, son devoir de m’aider.

Au même moment, chaque fois que je montais dans ma voiture, mon rétroviseur était tout tordu, à chaque fois !
j’ai cru au départ être folle, me disant que je devais cogner ma tête pour qu’il bouge, jusqu’a ce que je vois un petit garçon, assis sur ma banquette arrière, (qui m’a fait super peur la première fois que je l’ai vu, et cela avait l’air de l’amuser !!), M. 3 ans.

Lui aussi était mon fils dans des anciennes vies.

Ils étaient revenus pour me « protéger ». M. restait en permanence dans la voiture, et Mathilde à la maison, ils étaient vraiment adorables.
(Je me souviens d’un jour où une amie avait apporté des gateaux de Noël avec plein de sucre glace dessus, les deux petits nous avaient rejoint pour les déguster, ils avaient du sucre glace partout autour de la bouche émoticône grin (oui les fantômes peuvent manger ce que nous mangeons, en avoir le goût, la texture etc …) )

Bref, au mois d’aout dernier, en écriture avec une copine, Mathilde vient nous parler, il est temps pour elle de repartir à la lumière, elle avait finit sa mission « d’élévation de vibration », je vous laisse imaginer à quel point la séparation a été difficile, elle qui m’avait tant aidé, et puis j’avais presque l’impression de perdre mon enfant une deuxième fois. Je m’étais habituée à sa présence, à leur jeu avec M., à les savoir près de moi.
Après un gros câlin en astral, une longue discussion et beaucoup de mercis, juste devant « la porte de la lumière », elle est partie rejoindre ma grand mère et ma mère.

M. quant à lui est toujours là.

J’ai pris conscience ce jour là, que malgré le fait que l’on dise que les défunts ne peuvent pas aider les vivants au vu de leur basse vibration, il est important quelques fois de les laisser faire leur cheminement et leur expériences car cela peut leur être salutaire. Et leur permettre de repartir. Sereins.