Entre chaque soin je dis qu’il faut attendre au minimum 21 jours, ce n’est pas pour vous embêter, c’est parce que ce laps de temps est nécessaire au renouvellement des cellules du corps, tout comme le cycle d’une femme, ou encore le temps nécessaire pour se défaire d’une mauvaise habitude… (pour le corps, pas pour le mental , par exemple, lorsque vous arrêtez le sucre, au bout de 21 jours, le corps est sevré de cette drogue, car oui s’en est une, par contre le mental, habitué à manger sucré, peut encore réclamer !)

Cette info ne m’est pas venue comme ça, c’est une demande de là-haut que je respecte toujours, de même que pour le fait de ne faire des soins qu’aux personnes l’ayant expressément demandé. Et de ne jamais soigner les enfants, sauf pour les guérir (d’une brûlure, d’eczéma ou autre, mais pas de psycho, ni reiki…)

Ceci s’applique principalement pour la psycho-énergie et les soins du coeur (d’ailleurs j’ai choisis un nom !), en ce qui concerne le Reiki, j’applique aussi la règle des 21 jours, c’est MON choix, certains praticiens reiki conseillent des séances rapprochées pour les « cas difficiles », lorsque l’on utilise QUE le Reiki, cela ne pose pas réellement de soucis, mais vu que j’utilise aussi l’énergie cosmo-tellurique, je me dois de respecter un délai entre chaque soin. Faute de quoi les changements peuvent s’avérer trop importants et être très mal vécus par le patient.

Je fais cela car je suis moi même passée entre les mains de praticiens qui n’avaient pas respecté ce délai, et mon mental/enfant intérieur pour qui le changement était trop important, à commencé à faire des crises d’angoisses phénoménales, par peur, au point que je suis devenue agoraphobe et que je ne pouvais plus sortir de chez moi, et ce pendant 5 mois. Avec le temps, je remercie ces praticiens qui ont déclenché cette montée de kundalini très importante, qui a entièrement changé ma vie, mais je ne souhaite cette expérience douloureuse à personne.
Certes le changement est alors plus long, mais bien plus acceptables et dans la douceur et l’amour au lieu de souffrance.

J’ai fais l’erreur une seule fois, d’accepté d’aller au delà des conseils des guides, pour une seule personne, que j’avais pourtant prévenue des risques de « rebellion/peur du mental », ce qui n’a pas loupé, et … j’ai eu des reproches de cette personne.

En tant que patient, suivez vos ressentis, allez toujours vers la personne qui vous inspire confiance, écoutez votre coeur…
Prenez le temps de bien choisir votre praticien, il y a ceux qui agissent avec le mental, pour la gloire et l’argent et ceux qui suivent leur coeur… Un bon praticien ne vous dira pas toujours oui juste pour vous satisfaire, il saura vous dire non pour votre bien être.