Nous sommes souvent stressés, tellement que nous ne nous en rendons même plus compte. Auriez vous oublié le mot relaxation?
Je me souviens du jour où j’ai passé mon permis, l’examinateur m’a dit « stop, arrêtez la voiture, et respirez ! » j’étais si stressée, que j’en oubliais de respirer, j’étais presque en apnée, n’amenant à mon corps que le nécessaire pour survivre au lieu de vivre.
J‘ai alors pris une grande inspiration, et là tout s’est débloqué, je me sentais bien plus légère, moins contracté, et … moins stressée !

Depuis j’utilise une technique lorsque je suis dans une passade ou je n’arrive pas à faire venir sérénité et paix en moi, je l’utilise surtout le soir avant de dormir, mais elle peut être faite à n’importe quel moment de la journée.

J’inspire en faisant la respiration abdominale, vous placez vos mains une sur le ventre, l’autre sur la poitrine, seule celle du ventre doit avoir un mouvement, celle de la poitrine doit vraiment rester immobile. (au début c’est un peu difficile, mais avec de l’entrainement, on arrive à tout ! )
J’inspire donc par le nez, jusqu’à ce que mon ventre ne puisse plus recevoir la moindre quantité d’air, ensuite je bloque ma respiration 5 secondes, puis je relâche doucement (c’est important d’aller doucement!) tout mon air, par la bouche, jusqu’a ce qu’il ne m’en reste plus du tout.

Je recommence, j’inspire doucement en gonflant mon ventre, par le nez, je bloque 5 secondes, et j’expire par la bouche tout doucement.
Je fais cela jusqu’à ce que ça aille mieux.

Si vous êtes déjà un expert en respiration, vous pouvez y ajouter la visualisation, sur l’inspiration je visualise le prana (https://www.facebook.com/johannaawakening/photos/pb.751133304978027.-2207520000.1424744513./751146494976708) lumineux et pur entrer en moi par mon nez, nourrir mes poumons, mes bronches, mon corps en entier, il nettoie mon corps et ramasse toutes les « boules noires de stress » sur son passage, à l’expiration, il emporte tout cela avec lui, sort de mon corps, et va s’enfouir au fond de la terre où il sera transmuté en amour.
À la prochaine inspiration, ce n’est plus le prana que je prendrai, mais l’amour qui ressort de la terre.

Cette technique paraît simple, mais elle est très efficace. En général, en 5/7 cycles « inspiration/expiration », ça va déjà bien mieux !
À vous de jouer.