Vous croyez en la chance ?

Voici l’éternelle ritournelle de ceux qui croient que l’on obtient pas seulement en rapport à ce que l’on est, mais que la vie donne à l’un ou à l’autre, par pur hasard.

La vie que j’ai maintenant je l’ai choisie.

Mais le hasard n’existe pas, les coïncidences tel qu’on les entend non plus, sauf si l’on part du principe que coïncidence vient de coïncider, et que donc cela correspond à quelques chose ! (et oui, l’importance des mots ! )
Les bonnes ondes, vibrations et pensées que j’envoie
se répercutent contre la paroi de la vie pour revenir vers moi,
amplifiées tel un écho.
J’ai conscience de mon énergie créatrice, je sais que utilisée à mauvaise escient, elle peut faire mal, très mal.
La puissance que j’ai dans le bien, peut avoir la même puissance de l’autre côté, c’est pourquoi j’essaie de maîtriser mes pensées autant que se peut.

Je fais attention car « je connais la loi. Ce que j’exprime revient vers moi aussi sûrement que je l’exprime.
Je n’exprime donc que le bien, et il me revient comme tel »

Avez vous déjà remarqué que ceux qui répandent l’amour autour d’eux vieillissent beaucoup moins vite que ceux qui agissent en dehors du coeur ?
Avez vous aussi remarqué que tout dans la vie leur sourit? que leur vie est bien plus facile que la votre ? qu’ils ne sont quasiment jamais malades ?

Les maladies, sont certes des mal-à-dit, mais elles sont aussi et surtout une absence de santé intérieure.

Tout ça pour vous dire, que la chance, avoir les fesses bordées de nouilles comme disent certains, et bien, ça se mérite!!

C’est une attitude de tous les jours, au début c’est un effort, c’est même très difficile de ne plus râler, de ne plus médire, puis de l’effort vient l’exercice, et de l’exercice une habitude.

Vous croyez quoi ? que je suis née en bénissant tout le monde, en voyant le bien partout ? Que nenni ! j’étais une râleuse et pas des moindre ! Puis j’ai compris.

Je ne vais pas vous mentir à vous dire que cela ne m’arrive plus d’être fâchée et de balancer quelques insanités à ceux qui font que je suis traversée par colère, mais contrairement à avant, j’ai maintenant conscience que je ne suis pas colère,ni haine, ni jalousie, ce sont juste des émotions qui me traversent, et j’arrive même maintenant à aimer ces émotions.

Du coup, colère se retrouve face à amour et compassion, elle se sent alors comprise, et disparait.
Pas dans la minute, hein ? encore une fois ne vous faites pas de fausses idées à croire que parce que l’on est sur le chemin de la spiritualité, on claque des doigts, et hop, on est bouddha !
Non ! pas besoin de claquer des doigts, vous êtes déjà un bouddha, un bouddha oublié.

Allez juste chercher cette part aimante au fond de vous. Ne pensez plus que Amour, les pensées non-amour, effacez les dès que vous venez de les prononcer (j’ai une gomme magique qui me sert à ça !), et remplacez cette pensée par une nouvelle pleine d’amour, comme par exemple : « tu viens de me couper la route, j’ai plein de colère en moi à cause de cela, mais je te béni quand même » (c’est la phrase que je dis. et bénir de vouloir du bien, pas le bénir religieux)

Vous verrez à quel point votre vie en sera changée, encore une fois, c’est une histoire d’endurance, si vous le faites pendant 4 jours et que rien ne se passe, c’est bien normal, combien d’années avez vous à rattraper ?
Restez concentrés, ne lâchez pas, faites en un mode de pensée, un mode de vie: celui de respecter les autres, mais surtout de vous respecter vous !

« Les bonnes ondes et pensées que j’envoie se répercutent contre la paroi de la vie, pour revenir vers moi amplifiées, tel un écho ».